Truffes, rochers et orangettes agrémentent agréablement nos moments de fêtes. C’est le chocolatier-confiseur qui les fabrique, en travaillant les matières premières nobles que sont le cacao, le lait et le sucre, notamment. Maîtrise des ingrédients et des procédés de fabrication, alliée à un esprit créatif et à une certaine minutie sont les atouts du chocolatier-confiseur.

ACTIVITES PRINCIPALES :

Au quotidien, le chocolatier-confiseur :

  • sélectionne avec soin ses matières premières auprès de ses fournisseurs ;
  • élabore chocolats et confiseries grâce à un équilibre minutieux des ingrédients et une excellente maîtrise des étapes de fabrication, tout en respectant les règles d’hygiène et de sécurité alimentaire ;
  • s’informe des tendances pour concevoir de nouvelles recettes ;
  • accueille, conseille et fidélise sa clientèle ;
  • gère ses stocks et les relations commerciales avec les fournisseurs.

 

QUALITES REQUISES :

Pour être chocolatier-confiseur, mieux vaut :

  • être passionné ;
  • faire preuve de minutie ;
  • avoir un certain sens artistique ;
  • être créatif et innovant ;
  • avoir le goût du contact au client.

 

EMPLOIS ET EVOLUTION PROFESSIONNELLE:

Dans un marché en pleine croissance, un jeune désireux de se former au métier de chocolatier-confiseur n’aura pas de mal à trouver un emploi. La voie de l’apprentissage, véritable tradition dans l’artisanat alimentaire, garantit les meilleurs taux d’insertion dans l’emploi. La professionnalisation est également valorisée.

Après quelques années d’expérience, un salarié, s’il en a l’envie et les capacités, peut décider de devenir son propre patron en créant ou en reprenant une entreprise.

annuaire
  • Niveau V
    • - CAP Chocolatier, confiseur
  • Niveau IV
    • - BTM Chocolatier, confiseur
  • Niveau III
    • - MOF Chocolaterie, confiserie
  • CQP
    • - CQP Gestionnaire d’entreprise artisanale et commerciale en chocolaterie, confiserie